QUI VA ENCORE BOIRE LA TASSE ?

Cette année, plus de 2000 personnes handicapées ont déjà été exclues du chômage malgré une volonté indéniable pour beaucoup de décrocher un emploi. L’ASPH dénonce cette mesure d’exclusion qui plonge un bon nombre de ces personnes dans la précarité.

L’Association Socialiste de la Personne Handicapée, vigile des droits des personnes handicapées, regrette que les réformes concernant notamment le chômage excluent une partie de la population déjà fragilisée.

Aujourd’hui, encore trop d’employeurs hésitent à engager des personnes en situation de handicap. Ces personnes handicapées, malgré leur forte motivation, trouvent difficilement leurs places sur le marché du travail.


l’ASPH
se mobilise pour que le grand public et le législateur comprennent les conséquences négatives de ces réformes sur l’emploi des personnes handicapées. Il faut rappeler avec force que la Belgique a signé la Convention relative aux droits des personnes handicapées et se doit de respecter l’article 27 sur le droit à un travail accessible, librement choisi ou accepté, favorisant leur inclusion, y compris pour ceux pour qui le handicap survient en cours de carrière professionnelle.